Trois clés pour reconstruire sa vie

serrure-macro_14602388

1-S’humilier et se prédisposer à découvrir la source de la vie 

La découverte ici concerne les questions fondamentales qu’un homme est amené à se poser un jour ou l’autre à savoir : quel est la source et le but de la vie ? Quels repères choisir pour reconstruire sa vie, que faut-il faire ou à qui faut-il se référer pour obtenir toutes les réponses à ces questions ?

 

L’échec chez les êtres humains a pour origine l’absence de bons repères et le désordre.

 

Un repère est une marque, qui permet de s’orienter, de déterminer un lieu, une distance. Un point de repère quant à lui permet de se retrouver. Le désordre est tout simplement un manque d’ordre, une confusion, un dérèglement.

 

Pour reconstruire sa vie, la première chose à faire consiste à manifester sa bonne volonté, son désir d’être éclairé, fixé. S’humilier c’est simplement admettre qu’on ne sait pas tout. Il est en effet important de réaliser ici que tout dans la vie ne se limite pas à ce qu’on voit ou sait. Je précise que l’humilité, la sensibilité et la simplicité sont primordiales pour avoir une chance de réussir dans la vie.

 

La grande découverte que tout humain devrait faire avant sa mort est celle de son origine, précisément son créateur. Car toute réparation ou amélioration d’une vie exige de revenir à la source. Pour progresser et voir sa vie  restaurée, tout homme doit au préalable revenir à l’origine de sa conception. Il doit entrer dans la pensée et la vision de celui qui l’a créé. Même si à la base vous ne croyez pas en Dieu, étant donné que vous existez et que vous êtes forcément sortis de quelque part.

 

2-Chercher à entrer en contact avec le concepteur des hommes

La deuxième étape consiste donc à passer à l’action. Il faut donc  s’adresser à Dieu le créateur pour établir un contact avec lui Il faut chercher à recevoir la révélation de votre origine et des buts de Dieu pour votre vie personnelle. Si on est sincère, il répondra, parce les écritures déclarent que le Saint Esprit répond à la faim et à la soif du cœur de l’homme. Il faut donc lui demander de se manifester, de montrer sa vie. Il déclare d’ailleurs dans sa parole : « Je me laisserai trouver par celui qui me cherche de tout son cœur, dit Dieu » Jérémie 29, 18.

 

Si on est sincère dans sa démarche et son désir de découvrir Dieu, celui-ci finira par se révéler. Et là, pas besoin de demander comment il se manifestera pour la raison suivante : Dieu est un être extraordinaire aux manifestations surnaturelles. Quand il se manifeste, on l’identifie tout de suite parce qu’on n’est plus jamais le même. Sa présence est donc singulière et incomparable.

 

3-Recevoir la révélation de Jésus, en tant que chemin, vérité et vie.

Les écritures nous révèlent Dieu comme étant la solution pour tous les hommes. Dans le livre de Jean 14, 6 il est écrit : «Jésus lui dit : je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vint au père que par moi». Jésus est donc Dieu en chair venu pour nous réconcilier avec lui.

 

Il est donc très important de s’engager pour Jésus, pour pouvoir reconstruire durablement sa vie. Cela n’a pas de prix de recevoir la révélation qu’il représente la voie et la solution par excellence ; Celle qui conduit à obtenir l’équilibre dans la vie et à réussir sa destinée. S’engager pour Jésus est donc vital, mais il faut surtout  recevoir sa vie.

 

C’est ce trésor qu’il faut rechercher par-dessus tout. Car c’est seulement ce dernier qui va produire le changement dans la vie de celui qui le reçoit.

 

Croire en Jésus s’apparente à recevoir la fertilité ou plus simplement la capacité d’enfanter. En revanche Recevoir la vie de Jésus peut se comparer à la situation où  une femme fertile reçoit une semence de vie. La semence reçue et l’ovule constituent un œuf qui à terme  formeront une vie. Le petit être vivant est ensuite amené à grandir et à sortir du ventre de celle qui l’a conçu.

 

Le principe est le même pour la vie de Dieu. On sait qu’on a reçu la vie de Jésus, quand celle-ci grandit en nous, quand on se transforme de jour en jour. On gagne progressivement en maturité spirituelle et au bout d’un moment, on enfante. Enfanter ici signifie donner ce qu’on a reçu, faire sortir la vie de soi.

 

C’est là que commence à se dérouler le scénario de notre destinée. c’est à ce moment que débute le processus de reconstruction de la vie. On entre dans un confort jamais expérimenté. Plus que jamais, on a le sentiment d’être à sa place. Enfin, réconcilié avec Dieu, on peut expérimenter sa faveur et sa grâce. Et surtout vivre le bonheur d’avoir trouvé sa voie et de pouvoir être utile aux autres.

 

 *Important:

Pour changer complètement vos circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, adressez-vous à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifestes-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

 

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie dans votre vie. Vous avez reçu sa vie éternelle. Vous êtes sauvé et êtes entré dans un parcours inédit  avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7

 

 

 

 

2 commentaires sur “Trois clés pour reconstruire sa vie”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :