Aujourd’hui je voudrais partager avec vous le témoignage de sauvetage et restauration de mon fils. Ce récit est l’histoire d’une vie volée par l’ennemi et restituée par Notre Merveilleux Seigneur. Il démontre également La Puissance de La Parole de Dieu dont il nous est dit qu’Elle est Une Epée à 2 tranchants.

Avant tout, j’aimerais vous dire la chose suivante: Ne laissez jamais personne vous limiter, vous étiqueter, vous cataloguer d’une manière quelconque ! Vous n’avez qu’Un Seul Fabricant, Le Créateur qui est l’Unique à pouvoir établir des limites dans votre vie, parce qu’en tant que Votre Maître d’œuvre, Il est La Personne qui vous connaît le mieux.

Vous n’êtes pas ce que les gens disent ou pensent de vous mais vous êtes ce que Dieu dit. Ne permettez jamais à qui que ce soit de vous enfermer dans une “boîte” quelconque et de vous dire : “Tu n’as pas la capacité de faire ci ou ça…”

À ce sujet Le Seigneur nous fait d’ailleurs la recommandation suivante:

“N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés” Esaie 8, 12

Je suis profondément émue au moment où j’écris ces lignes.

Ma 3ème grossesse avait été pénible et périlleuse. J’étais très fatiguée et je faisais beaucoup de cauchemars. Je me souviens qu’un jour dans un songe alors que j’étais presqu’à terme, j’avais carrément reçu une injection dans mon ventre! J’en avais éprouvé une grande angoisse qui avait duré jusqu’à la veille de mon accouchement. À l’époque je n’avais pas le niveau de foi et de révélation que j’ai aujourd’hui.

L’accouchement avait été très difficile. J’avais passé de longues et interminables heures de travail.

Quand j’étais enfin montée sur la table d’accouchement, c’était une autre “paire de manches”. J’avais beaucoup poussé et malgré toutes mes efforts, le bébé ne parvenait pas à être expulsé.

La sage-femme avait quitté la pièce plusieurs fois pour appeler le médecin à la rescousse mais ce dernier était en train de faire accoucher une autre patiente.

Elle était revenue et avait insisté pour que je fasse un l’effort de pousser une fois de plus. Mais je ne le pouvais pas, je n’avais plus de force, je voulais continuer de pousser mais je ne le pouvais plus…un peu comme si je n’avais plus de muscles. J’avais d’ailleurs senti mon corps me lâcher.

À un moment donné elle était partie chercher une de ses collègues et avait appelé mon mari. À trois, ils avaient exercé une forte pression sur mon ventre et ce n’est qu’à ce moment que le bébé avait pu être expulsé avec le cordon ombilical autour du cou.

Mon fils avait donc pu enfin sortir de mon ventre mais il était complètement sans réaction et n’avait pas émis le moindre son. L’infirmière s’était emparée de lui et était partie en courant pour tenter de le réanimer.

De longues minutes plus tard, elle était revenue en sanglotant avec mon fils dans les bras et en me disant cette phrase que je n’oublierai jamais : “Je ne pensais pas que j’allais le sortir vivant !”

Le Médecin avait enfin fini par arriver et quand la sage-femme lui avait expliqué ce qui s’était passé il nous avait dit que mon cas nécessitait une césarienne, sauf qu’il était déjà en train d’en faire une avec une autre patiente. Il m’avait invitée à descendre de la table mais au moment de m’exécuter j’avais ressenti une vive douleur au niveau du bassin, qui m’avait arraché un cri.

« Je ne peux pas descendre ! M’étais-je exclamée ! »

« Mais pourquoi ? Il n’y a aucune raison » m’avait-il répondu.

« Je vous assure que je ne peux pas j’ai trop mal ! » Avais-je insisté.

Le médecin ne me croyait pas trop mais il m’avait quand même fait faire une radio. Celle-ci avait finalement révélé un déboîtement des os du bassin.

Arrivée dans ma chambre, j’avais enfin découvert mon bébé et réalisé avec effroi l’ampleur des dégâts de l’accouchement sur son corps.

Il avait le bras et la jambe cassées. Son cou avait aussi été touché, puisqu’il ne pouvait pas tourner la tête du côté gauche. Il avait également du sang dans les yeux et quand j’avais interrogé le médecin ce dernier m’avait expliqué que c’était l’effet de l’étranglement exercé par le cordon ombilical. Je n’en revenais pas !

Je pouvais enfin de tenir mon fils dans mes bras. C’était un magnifique bébé de 4 kilos, mais que d’incidents autour de sa venue au monde !

Mon séjour à l’hôpital avait été assez pénible j’avais du mal à marcher à cause du déboîtement au niveau du bassin et je devais également gérer les douleurs et autres affections de mon fils.

Le jour de ma sortie, pendant que je me dirigeais en boîtant avec mon époux vers notre voiture, j’avais jeté un dernier regard vers cet hôpital en
« secouant la poussière de mes pieds » et en me jurant à moi-même que plus jamais on ne me verrait sur une table d’accouchement !

J’étais traumatisée ! D’ailleurs les 2 années qui avaient suivi mon accouchement, à chaque fois que je croisais une femme enceinte sur un trottoir j’étais prise de frissons.

Les jours d’après avaient été ponctués de nombreuses consultations pour des examens et des soins pour mon fils. II avait aussi suivi plusieurs séances de rééducation chez le Kinésithérapeute.

Des mois plus tard grâce à Dieu mon fils allait mieux mais il pleurait beaucoup et ne faisait pas ses nuits. Je le trouvais très différent de mes autres enfants.

Il avait marché tard, il avait parlé tard et avait été propre tard.

Je me souviens que la semaine où il devait commencer l’école je n’étais pas très rassurée. Je me demandais s’il allait pouvoir finir sa journée sans faire ses besoins sur lui-même ! Ça faisait à peine une semaine qu’il s’exerçait à fonctionner sans les couches.

Très rapidement j’avais commencé à recevoir des retours négatifs de ses maîtresses qui me disaient que mon fils avait du mal à suivre les cours comme les autres enfants. Elles évoquaient des difficultés de concentration, d’orientation dans le temps et dans l’espace, de lecture, d’écriture etc. Elles nous avaient orientés vers plusieurs spécialistes.

Au fur et à mesure qu’il avançait dans les classes la situation ne faisait qu’empirer.

C’est alors que mon époux et moi avions entrepris de commencer à sérieusement prier pour notre fils.

Quasiment tous les soirs avec son père nous proclamions La Parole de Dieu sur sa vie. Très souvent, je me rendais à son chevet de lit et je lui faisais répéter ce que La Parole de Dieu dit du prophète Daniel, à savoir que ce dernier était beau, intelligent et courageux et je lui montrais les passages en lui disant : « Tu vois ce que Daniel était ? Tu es pareil ! Tu es beau ! Tu es intelligent ! Tu es courageux ! Tu n’es pas incapable ni médiocre ! »

Nous lui faisions répéter régulièrement ces paroles. Ces proclamations et prières étaient suivies d’onction d’huile sur sa tête selon Jacques 5, 14.

Par La Grâce de Dieu, environ 2 ans après les choses avaient commencé à s’améliorer. Les maîtresses avaient commencé à changer de discours et à trouver que l’enfant faisait des progrès, qu’il avait du vocabulaire, qu’il était vif d’esprit etc.

Quand il est arrivé au lycée ses résultats s’étaient encore améliorés. Il faisait partie des 5 meilleurs élèves de sa classe. J’étais déjà extrêmement contente et reconnaissante au Seigneur pour cela mais la raison pour laquelle j’ai décidé de partager ce témoignage c’est qu’en fin d’année dernière au mois de décembre, un soir mon mari m’a annoncé que mon fils était le premier de la classe!

Quand mon époux m’a annoncé cette nouvelle j’étais choquée. Cette nuit-là je n’ai pas pu m’endormir parce que j’ai vu défiler devant mes yeux le film de la vie de l’enfant.

J’ai repensé à toutes les attaques que j’avais subies pendant ma grossesse, à l’accouchement périlleux, à toutes les péripéties qui avaient suivi, à tous les rapports négatifs des enseignants et des différents spécialistes, à toutes les limitations qui avaient été mises sur sa vie. J’étais très émue.

Je remercie infiniment Le Seigneur parce que s’il est vrai que ce monde regorge de personnes intelligentes et de génies en tout genre je considère que le cas de mon fils est extraordinaire et spécial. Parce qu’il était considéré comme médiocre mais Le Seigneur a complètement retourné sa situation!

En consultant les avis de ses enseignants au terme du 1er trimestre nous avons eu la surprise de constater que sans s’être consultés auparavant ils étaient tous unanimes pour estimer que notre fils est selon leurs dires « L’élément moteur de sa classe », « Le rayon de soleil » et « celui dont les interventions font avancer le cours ! »

Est-ce que vous vous rendez compte qu’on parle ici d’un enfant qui était un sujet de réflexion et de grande préoccupation pour ses maîtresses ?!

Qui d’autre que Le Seigneur Lui-même peut générer un tel miracle ?!

Cela m’a fait penser à ce passage qui nous dit que « La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle. C’est de l’Eternel que cela est venu: C’est un prodige à nos yeux.…  ». Psaumes 118, 22

Je précise que notre fils est également délégué dans son établissement, à l’échelle du Lycée. Il représente le conseil des professeurs du lycée qui sont très fiers de le mettre en avant à chaque fois. Il est également très apprécié, aimé et suivi par ses amis et camarades !

C’est exactement ce qui se passe quand Le Seigneur décide de restaurer, relever et distinguer un de ses enfants !

Il est Le Dieu qui est capable de vous faire passer du trou le plus profond au sommet le plus élevé !

Je ne peux que Le louer et vous inviter une fois de plus à ne pas désespérer, quelle que soit la situation que vous pouvez être en train de traverser en ce moment parce que tant que Dieu n’a pas dit que c’est fini pour vous ce n’est pas encore fini ! Le Seigneur peut faire dans votre vie beaucoup plus que ce que vous pouvez imaginer !

Offrez-vous simplement à Lui et faites ensuite l’effort de connaître Sa Parole, de L’embrasser, de La déclarer sur votre vie parce que les paroles sont créatrices la Bible nous dit que “La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; Quiconque l’aime en mangera les fruits” Proverbes 18, 21

Elle nous promet également qu’elle est un gage de succès pour quiconque la révère et s’en sature :

“Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras”. Josué 1, 8

Si vous n’avez jamais fait la paix avec Dieu je vous invite à suivre ce lien.

Pour vous qui êtes déjà en Christ et qui êtes peut êtes découragé je vous recommande de vous fortifier et de vous lever dans la prière et les proclamations en appelant à la manifestation les choses que Le Seigneur a prévues dans Sa Parole pour votre vie !

N’acceptez aucun verdict d’incapacité ni de condamnation quelconque parce que La Bible dit qu’il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Christ. (Romains 8, 1)

Dieu est Le Seul à pouvoir établir des limites dans votre vie!

La Parole de Dieu déclare que vous pouvez toute chose par Christ qui vous fortifie (Philippiens 4, 13).

Déclarez-le sans cesse avec foi et pendant que vous vous engagez à le faire, je vois Le Seigneur complètement retourner l’histoire de votre vie comme Il l’a fait pour mon fils!

Que Son Nom soit Béni à jamais !

Si vous avez vous aussi vécu un miracle de Dieu et que vous souhaitez qu’il soit partagé sur ce site, je vous invite à me l’envoyer à l’adresse Josiane@experiencesurnaturelle.com.

IMPORTANT

Le privilège de pouvoir avoir une relation avec Dieu est exclusivement réservé à ceux qui ont pris le ferme et sincère engagement d’accepter et de suivre Jésus. Si vous ne l’avez encore jamais fait, adressez-vous à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie pour votre destinée. Vous avez reçu Sa Vie Éternelle. Vous êtes sauvé et êtes entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans Sa Parole que : « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15 :7

5 pensées sur “Mon histoire -Témoignage de mon fils – L’incroyable récit d’une vie volée et restituée Dieu!”

  1. Merci pour ce témoignage. que le tout puissant Dieu vous bénisse
    Ce témoignage m’a donné froid. mais il nous aide à comprendre que Dieu est vraiment vivant.
    encore merci

  2. Je veux faire partie de ce groupe et donner ma vie à Dieu car je souffre énormément et je suis vraiment fatiguée je serai en paix car avec Dieu

Répondre à Christelle adje Annuler la réponse.