Je me rappelle de la joie que j’avais éprouvée lorsque j’ai donné ma vie à Jésus-Christ. J’étais si heureuse de faire de celui qui m’avait tant aimée Mon Seigneur et Mon Sauveur personnel.

Son amour avait transcendé avec vivacité, avec impétuosité les péchés qui me séparaient de Lui afin d’atteindre mon cœur! Je n’arrivais pas à croire que Jésus m’aimait aussi fortement, au point d’avoir donné Sa Vie pour moi, alors que je n’étais pas du tout digne d’Un Tel Sacrifice, alors que je baignais dans la boue du péché en menant ma vie comme bon me semblait.

Lorsque j’avais pris la décision de Le laisser régner sur ma vie, je ne savais pas trop comment me comporter en tant que nouvelle sauvée. Comment parler à Jésus ? Comment le prier ?

Comment bâtir une relation d’amitié avec Lui ? Comment Lui plaire ? Comment L’entendre?

Ces questions hantaient mon esprit et étaient longtemps demeurées sans réponse. J’avais donc commencé à reproduire les mêmes actions que faisaient les chrétiens qui m’entouraient. Je participais au culte dominical, aux nuits de prières, je récitais les mêmes types de prières que celles que j’entendais, je m’impliquais auprès des enfants de l’église en tant que monitrice. Je participais aux rencontres qui se donnaient hebdomadairement dans les domiciles (église-maison) avant d’en animer moi-même.

Ma vie chrétienne était alors rapidement devenue machinale, routinière, calculée. Mes nombreuses implications dans l’église ne comblaient pas ma faim, ni ma soif. Je ressentais toujours un vide à l’intérieur de moi jusqu’à ce que je discerne que mon cœur ne pouvait pas être comblé par mon implication à l’église, mais seulement par une relation personnelle avec Jésus.

J’avais réalisé qu’il était possible de servir à l’église sans avoir préalablement bâti de relation avec Lui. Tel était mon cas. Mes habitudes dominicales m’avaient fait admettre que le service dans l’église ne pouvait pas remplacer, ni prendre la place d’une relation véritable avec Jésus-Christ. Je servais par mimétisme et non parce que mon amour envers Jésus me poussait à le faire. J’étais prise dans cet engrenage où il était plus important pour moi de montrer ma chrétienté par mes actions que de la vivre par une relation authentique avec Mon Seigneur.

Même mes prières commençaient à me fatiguer, car elles n’étaient orientées que vers mes besoins personnels. Je sentais bien que ce genre de prière ainsi que mes actions monotones ne pouvaient pas caractériser une vie chrétienne selon le cœur de Dieu.

Mon vide intérieur ne faisait que s’agrandir. Je voulais plus de Jésus. Je voulais vivre une réelle relation avec lui, car avec le temps elle était devenue quasi inexistante.

C’est alors qu’un dimanche, les paroles de mon pasteur ont été la source d’un renouveau dans ma relation avec Jésus. Elle avait dit que nos prières devaient cesser d’être orientées vers nos besoins personnels (Jésus, donne-moi ceci, donne-moi cela…​), mais plutôt orientées vers ceux de Jésus (Jésus quel est ton désir ? Quel sont tes besoins ?).
Ce que j’avais entendu m’avait fait prendre conscience que le vide que je ressentais à l’intérieur de moi était dû au fait que je croyais avoir une relation avec Jésus alors qu’en réalité je n’en avais pas. Je n’en avais pas parce que je ne considérais pas Ses Besoins, Ses Désirs. Je n’étais pas intéressée par Lui, par Sa Personne, mais plutôt par Ses dons. J’étais insensible à ses émotions tant que j’étais préoccupée par les miennes.


Avec le temps, j’avais perdu mon premier amour envers Jésus. Tout ce qui m’intéressait c’était ce qu’Il pouvait me donner.

Suite à ces douloureux constats, j’ai commencé à prier différemment. Je priais Dieu en Lui demandant de m’apprendre à bâtir une relation sincère avec Lui c’est-à-dire une relation à travers laquelle j’allais l’aimer d’une manière véritable. À partir de ce moment-là, mes intérêts étaient portés vers Sa Personne, vers Ses Besoins et ce que je voulais par-dessus tout c’était de Lui faire plaisir, de Lui être agréable.

« Invoque-moi, et je te répondrai » nous dit Le Seigneur dans Jérémie 33 verset 3. Cette parole s’est manifestée dans ma vie, lorsque que Jésus, ayant eu compassion de moi, a commencé à répondre à mes prières. Avec beaucoup d’amour et de patience, Il m’a guidée vers le cours des passionnés de Dieu.

C’est à travers ce cours que Le Seigneur m’a enseigné les clefs à mettre en pratique pour bâtir une relation avec Lui, une relation à travers laquelle mon amour à Son Égard allait s’exprimer d’une manière véritable, authentique et désintéressée.

Je suis si reconnaissante! Je rends gloire à Dieu pour la vie de la soeur Josiane qui pour moi est un modèle d’une enfant qui a une vrai relation avec son papa céleste. Ce qu’elle m’a enseigné tout au long de cette formation m’a percuté. J’ai pu comprendre que le vide que je ressentais dans mon coeur était le soupir d’une âme assoiffée de La Présence Permanente de Dieu.

Mes yeux avaient trop longuement été fixés sur moi, sur mes besoins, sur mes épreuves. Maintenant, la cible de mon regard est Jésus-Christ au travers de Sa Parole et ce, indépendamment de ce que je vis. Je comprends ce qu’implique le fait aimer Dieu.


Du niveau d’intimité que j’ai avec Mon Père céleste dépendent mon niveau de foi et de stature spirituelle! C’est également à travers ma relation avec Jésus-Christ que je découvre ma réelle identité et mon héritage en Lui. Du coup, je discerne mieux ce qui est totalement ILLÉGAL dans ma vie. Je porte maintenant un regard et des paroles d’autorité sur les situations qui essaient de perturber mon existence.

J’aime Jésus! Maintenant (grâce au challenge « 21 jours pour activer la puissance de Dieu »), c’est d’une manière consciente que je chéris La Présence de Dieu dans ma vie. Je commence à mieux ressentir Ses besoins et Ses désirs. C’est maintenant par amour pour Lui que je brûle du désir de le servir! Quel renversement! Je ne perds plus mon temps à imiter qui que ce soit, car je discerne et je crois aux dons et talents uniques que mon Père a déposés en moi. Ils sont une réponse que je suis la seule à pouvoir apporter à ma génération.

Bien que mon témoignage semble long, ce n’est rien comparé à tout ce que j’ai reçu pendant cette formation qui est si riche! Elle est si riche que j’ai encore besoin de repasser à travers les cours!

Je recommande ce cours à 300%!

Que Jésus-Christ soit loué!

Phyllis B.

Donnez au Seigneur l’opportunité de vous faire passer à une autre dimension afin de pouvoir vous aussi partager votre témoignage. Inscrivez-vous à la session qui commence ce vendredi, veuillez cliquer ici.

Retrouvez encore plus de témoignages sur la page des témoignages de ce site.

Vous pouvez aussi envoyer ce témoignage à un proche, un parent, une connaissance… qui en a besoin. Vous aurez contribué à la libération d’une âme.

IMPORTANT

Le privilège de pouvoir avoir une relation avec Dieu est exclusivement réservé à ceux qui ont pris le ferme et sincère engagement d’accepter et de suivre Jésus. Si vous ne l’avez encore jamais fait, adressez-vous à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie pour votre destinée. Vous avez reçu Sa Vie Éternelle. Vous êtes sauvé et êtes entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans Sa Parole que : « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15 :7

c’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans Sa Parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7

Laisser un commentaire