Témoignage: « Jésus m’a dit «Laisse, suis moi» et il m’a donné au centuple! »

Le première pensée qui m’est venue à l’esprit quand j’ai pris connaissance de ce témoignage, c’est la puissance de l’intégrité. Cette histoire démontre que la rapidité avec laquelle un homme lâche prise et se livre à Jésus équivaut souvent à la vitesse avec laquelle Dieu va le restaurer.

C’est en octobre 2017 que Gloria rencontre Jésus. Elle commence par quitter courageusement le système religieux auquel elle appartenait. Ensuite, 2 mois plus tard, elle pose un acte de foi. Elle se sépare de son compagnon non sans lutte ni douleur. Le Saint-Esprit la conduit dans une famille spirituelle où elle a l’opportunité de grandir en foi et de passer à une autre dimension spirituelle. En décembre 2018 Dieu lui donne également un époux, pas n’importe lequel, mais un homme de valeur.

Ce qui impressionne dans le témoignage de Gloria c’est sa générosité vis-à-vis de Dieu, son cœur entier envers le Seigneur. Elle a accepté de renoncer aux choses qu’en général les gens refusent de relâcher et qui les empêchent de véritablement connecter avec Dieu. Gloria a consenti à quitter plusieurs territoires géographiques et spirituels pour rejoindre ceux que Dieu avait pour elle. La douleur de ses renoncements a été suivie d’une restitution immédiate et abondante du Seigneur.

 

 

« Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’oeil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l’homme, des choses que Dieu a préparées à ceux qui l’aiment » 1 Cor 2.9

Je m’appelle Gloria, j’ai 37 ans et je vis à Libreville au Gabon. J’ai accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur en octobre 2017 lors du séminaire spécial organisé par l’église ICC sur Libreville avec le Pasteur Yvan Castanou comme orateur. Avant cela je fréquentais l’église catholique sans grande conviction, ressentant une insuffisance, un vide à combler. Je trouvais surtout anormal de voir toutes ces statues de saints présentes au sein des églises: pour moi c’était de l’idolâtrie. La goutte d’eau fut d’ailleurs une messe durant laquelle une procession requérait un arrêt devant la statue de Marie afin de se prosterner devant elle et d’y déposer nos sujets de prière. Sans demander mon reste, je me levai et partit pour ne plus jamais revenir.

 

En Octobre 2017, une collègue m’invita au séminaire spécial du Pasteur Yvan. Je n’accordai aucun intérêt à sa proposition car j’avais une très mauvaise opinion des églises dites « de réveil ».

Il était hors de question que je me rende à ce séminaire. Pourtant, au fur et à mesure que le jour J approchait et que l’engouement des personnes autour de moi pour cet événement augmentait, je voulus en savoir plus sur cet homme. Sur le net je tombai sur une vidéo teaser de Pasteur Yvan, dans laquelle il invitait les Librevillois à venir nombreux et à ne pas se plaindre par la suite si jamais nous rations cette rencontre. Cela m’amusa. Je le trouvai drôle, simple et vrai.

Ce n’est pourtant que la veille que je me décidai à y aller. Ce qui remplit de joie la collègue qui m’avait invitée. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’avais jamais assisté à un tel rassemblement: j’étais catholique !


Je ressentais une grande paix et j’étais convaincue que mes péchés m’avaient été pardonnés. J’étais heureuse et m’empressai d’en parler à toute ma famille.

Lorsqu’il commença enfin à prêcher, je fus attentive et le trouvai cohérent. J’étais pourtant à l’affût d’un cliché, d’une énormité qui me donnerait le prétexte de fuir cet endroit. Mais au contraire je fus satisfaite de ce que j’entendis et revins même les jours suivants! Jusqu’à cet après midi où le Pasteur Yvan a dit que l’amour de Jésus pour moi est si grand qu’Il était mort pour mes péchés et que si je l’acceptais je pouvais repartir à zéro, lavée de tous mes péchés. Touchée, je me tins alors debout, les mains levées vers le ciel en répétant la prière que l’homme de Dieu était en train de faire. Plus tard je compris que je venais de répondre à l’appel au salut. En me rasseyant j’étais convaincue que quelque chose avait changé en moi. Je ressentais une grande paix et j’étais convaincue que mes péchés m’avaient été pardonnés. J’étais heureuse et m’empressai d’en parler à toute ma famille.

À l’issue du séminaire, Je découvris avec grande joie l’existence d’une église locale Icc à Libreville, que je rejoignis dès le dimanche suivant.


Dieu lui a aussi donné une vie de communion fraternelle
« oh! qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble! » Ps 133, 1

Mon copain m’avait demandé de choisir entre Dieu et lui. J’avais préféré être agréable à DIEU et me contenter de la paix que ma relation avec le Seigneur me donnait.

Je commençai mon parcours de croissance avec le cours Bienvenue dans le Royaume puis les cours 101. C’est à ce moment que le Seigneur commença à me parler. En effet, je fréquentais un petit ami depuis 4 ans. Mais depuis Octobre, j’avais la conviction de pécher. Le Saint-Esprit m’exhortait clairement à cesser cette relation impure et je ressentais désormais un dégoût à la pensée d’avoir des rapports sexuels en n’étant pas mariée. En novembre, ma petite soeur va prophétiser que j’allais me marier.

Elle n’avait pas précisé avec qui, mais je me dis naturellement que cela devait être avec mon copain, même si je n’y croyais pas trop tant la relation battait déjà de l’aile, en plus d’être désormais compromise par ma nouvelle naissance. Je cherchai alors à savoir ce qu’était exactement la fornication, et si je devais absolument quitter mon compagnon car inconverti. Malheureusement en discutant avec des amis qui étaient plus anciens que moi dans la foi, je réalisai très vite que l’ancienneté n’était pas synonyme de maturité, tant leur position de tolérance quant à la fornication était déconcertante. Je m’éloignai d’eux.

C’est alors qu’en surfant sur des sites chrétiens afin de connaître la pensée de Dieu sur la question, je découvris Josiane, les célibataires amoureux de Dieu et Vie Tv ainsi que le blog couple chrétien d’Aisha.

Je passai aussi des heures à regarder des vidéos de prédications des Pasteurs Yvan et Marcello évoquant le sujet.

Maladroitement, j’essayai de régulariser la situation par moi-même en parlant de mariage à mon copain, mais il était opposé à toute idée de mariage. Voyant mon trouble et ma détermination à ne plus me souiller, il se rendit quand même auprès d’un de mes cousins demander une liste de dot en vue d’un mariage coutumier, mais sans intention réelle de se marier. D’ailleurs ne pouvant plus supporter ma position, il allait craquer et me demander de choisir entre Dieu et lui. Pour couronner le tout, une nuit j’eus un songe où mon copain me marchait dessus de tout son poids du petit orteil à la tête tandis que je agrippais à lui. Je compris que ce songe révélait ma situation actuelle et même future si je m’entêtais à entretenir cette relation. Il n’était pas converti et c’était normal qu’il ne me comprenne pas. Mais il était désormais hors de question pour moi de poursuivre cette relation et encore moins de me marier avec un inconverti. Je préférai être agréable à DIEU et me contenter de la paix que ma relation avec le Seigneur me donnait.

Je me fortifiai et fis le choix de le quitter.

Ce fut une délivrance ! Je me sentais libre, en paix et heureuse. Quand définitivement je rompis avec cette relation, c’était pour ne plus jamais regarder en arrière. C’était en décembre 2017.

 

 


« Non, aucun de ceux qui s’attendent à toi ne sera confus  » Psaumes 25, 33

Au premier trimestre 2018, je continuais de faire mes classes avec le Seigneur y compris dans la forme puisque je terminais ce que l’on appelle dans nos églises ICC « Le parcours de croissance de la nouvelle création », avec la formation 201. Je retrouvai un camarade de collège, au sourire divin, amoureux de Dieu et plein de vie. Il m’approcha et me demanda la permission d’échanger avec moi pour apprendre à mieux me connaître. Il était serein et rassurant. Plus tard il m’avoua qu’il avait lutté à l’intérieur de lui avant de venir se déclarer, conscient que j’étais encore un bébé spirituel. Mais Il se laissa conduire par le Saint Esprit. Lorsqu’il m’approcha et qu’on commença à échanger je me sentais tellement rassurée parce que je savais d’où je venais tant sur le plan spirituel que sur le plan affectif. J’étais entrée dans le Royaume et tout ne pouvait qu’aller pour le mieux.

Dieu a restauré ma situation professionnelle et j’ai reçu mon baptême d’eau et du Saint-Esprit !

Le jour où par son baptême Gloria prêta allégeance à Jésus, l’Agneau de Dieu

Je me souvins également de la prophétie de Dieu à travers la bouche de ma sœur quelques mois plus tôt, qui me disait « Je t’aime, Je suis ton Dieu. Je restaurerai ta situation matrimoniale puis ta situation professionnelle ». En effet, en mai 2017, j’avais été victime d’une injustice professionnelle qui m’avait valu une rétrogradation, après plus d’une décennie de bons et loyaux services rendus à l’entreprise dans laquelle j’évolue encore. Vous pouvez imaginer la déception. Je découvrirai plus tard que c’est également en mai 2017 que le frère avait décidé de quitter la France et de revenir s’installer sur l’Afrique.

Alors que nous continuâmes à apprendre à nous connaître, je me fis baptiser d’eau le 30 juin 2018, après avoir été baptisée dans le Saint-Esprit le dimanche de Pentecôte lors d’un culte: je parlais moi aussi désormais en langue !

Dans le même temps, le frère me fit sa demande en mariage, et cet homme selon le coeur de Dieu devint mon époux les 23 et 24 novembre 2018 lors de cérémonies coutumière et civile, sans oublier la bénédiction nuptiale dans notre Assemblée!

Dans le même temps, le frère me fit sa demande en mariage, et cet homme selon le coeur de Dieu devint mon époux les 23 et 24 novembre 2018 lors de cérémonies coutumière et civile, sans oublier la bénédiction nuptiale dans notre Assemblée!


« La femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée » Proverbes 31, 30

 

C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit et Il ne la fait suivre d’aucun chagrin. Proverbes 10:22 Dieu est bon et Fidèle! Il m’a visitée.

Je remercie chaque jour Le Seigneur Jésus de m’avoir appelée à Lui, me réconciliant avec le Père.

En un an, ma vie a connu une accélération divine sans précédent et les années dévorées par les sauterelles m’ont été rendues.

  GLORIA C.

« Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi. Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des soeurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.… «  Marc 10, 29

Pour changer complètement vos circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, si vous ne ne l’avez encore jamais fait, Donnez l’opportunité à Dieu d’agir dans votre vie et adressez-vous à lui en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie pour votre destinée. Vous avez reçu sa vie éternelle. Vous êtes sauvé et entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7

11 commentaires sur “Témoignage: « Jésus m’a dit «Laisse, suis moi» et il m’a donné au centuple! »”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :