Servir Dieu: Le service qui plaît à Dieu et déclenche ses grâces!

 

Aujourd’hui dans nos assemblées au lieu de se concentrer sur leur mission principale les hommes de Dieu sont souvent en train de résoudre les divisions entre les ouvriers de l’église. Parce que la plupart des chrétiens ignorent le sens du service . Au lieu de servir Dieu ils se servent de Dieu pour accomplir leurs ambitions personnelles. D’où les luttes, rivalités et bagarres entre ouvriers. Le temps est proche. Nous devons cesser de nous battre pour les titres ou la reconnaissance dans l’église ou dans le monde. Il est temps d’arrêter de fatiguer et distraire les oints de Dieu et de leur permettre de gagner les âmes en paix.
Parce que si nous existons ce n’est pas pour faire notre propre promotion mais pour faire la promotion du Royaume de Dieu. La dernière instruction de Jésus n’était pas « Allez et recherchez la notoriété dans le monde où dans l’église mais plutôt: « Allez et faites de toutes les nations des disciples ».  Voyons à travers les lignes qui suivent quels sont les buts et caractéristiques du service selon Dieu et si besoin, réajustons-nous.

 

L’une des premières caractéristiques du service c’est qu’il vise le bien de l’autre. Vous connaissez peut-être cette célèbre citation d’Albert Einstein qui disait « seule une vie vécue pour les autres vaut la peine d’être vécue ».

Jésus a vécu pour servir les autres au point de mourir pour eux. Servir Dieu en étant tourné vers soi-même, en exhaussant son égo c’est passer complètement à côté de l’agenda de Dieu.

Jésus disait:  « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » Jean 15, 12. Gagner des âmes est une chose très importante pour notre Dieu. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a sacrifié Jésus pour nous.  Quand on sert Dieu, tout ce qu’on fait doit viser soit à ajouter les âmes dans le Royaume, soit à les rapprocher de Dieu.

Peu importe le domaine ou vous servez Dieu, si ce que vous faites ne permet pas d’attirer les âmes à Christ, de propager son Royaume, vous êtes à côté du but. A chaque fois que vous communiquez la vie de Christ à vos enfants biologiques, vos voisins, votre famille, vos collègues vous êtes en train de servir Dieu.

 

Un avocat m’a raconté comment plusieurs fois, il avait réussi à convaincre des clients qui étaient venus pour un divorce de stopper leur procédure. Cet avocat exerce un puissant ministère sans être reconnu comme tel dans l’église. Idem pour l’infirmière qui prie pour ses patients et les exhorte avant de leur administrer leurs soins de la journée.

 

La fausse motivation dans le service de Dieu

* La soif d’exister, de reconnaissance, la soif de pouvoir
Elle se traduit par diverses attitudes:
– Vouloir à travers notre service de Dieu rattraper un sentiment d’être petit, inconsidéré, méprisé dans le monde
-Désirer à tout prix un poste important à l’église
– Tout faire pour être proche du pasteur…
Beaucoup ont clairement pour vision d’obtenir un titre précis dans l’église, plus d’autorité, de notoriété, de reconnaissance… Leur mission s’en trouve biaisée et ils se retrouvent à contre sens des intérêts de Dieu

Le service authentique inclut le renoncement à soi, l’effacement total, l’humilité, le désintéressement. Il exclut la soif d’exister, de reconnaissance. Le serviteur de Dieu est conscient de n’être qu’un instrument entre les mains de Dieu

La soif d’exister chez les personnes qui servent Dieu est ce qui provoque les rivalités dans l’église, l’esprit de « crabe », l’esprit de chefferie, des gens qui se mordent et se déchirent. Elle traduit un grand malaise intérieur de la personne qui la manifeste.

Il s’agit d’une vraie maladie qui nécessite une cure d’âme. Si tu es concerné par ce symptôme c’est que ton âme à besoin d’être restaurée. Dans ce cas, confie toi aux responsables de ton église et fais toi accompagner.

Tu te sauras libre et affranchi de cette maladie quand tu pourras dire comme l’apôtre Paul « si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » Galates 2, 20

Tout chrétien dépourvu d’humilité ne peut servir au sens de Dieu, car il ne pourra faire ce que Dieu veut comme Dieu le veut. A cause de ses ambitions personnelles, il sera départagé entre la satisfaction de ses ambitions personnelles et la satisfaction de la vision de Dieu.

Pour servir Dieu authentiquement et efficacement, il est nécessaire d’être au moins dans le processus de mort à soi-même et c’est ce qui a poussé Jésus à dire que:

« Quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous » Marc 10, 43

 

Le but du service selon Dieu

1 Dieu veut que le serviteur se considère comme un vase inutile.
Nous pouvons le voir dans Luc 17, 10« Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire » 
2 Dieu veut qu’à travers ton service ceux qui ne le connaissent pas le découvrent et que ceux qui le connaissent déjà soient rapprochés de lui.
C’est ce que le Seigneur veut nous faire comprendre dans Matthieu 5, 15: « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux »
Nous pouvons encore le voir dans 2 Corinthiens 2, 15. « Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent: aux uns, une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie »
 
L’homme qui parvient à le faire a atteint cet objectif a réussi sa mission. La dernière consigne de Jésus était celle-ci: « Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » Matthieu 28, 19
3 Dieu veut que tu suives scrupuleusement et fidèlement son agenda dans ton service 
Durant tout son service sur terre, Jésus vivait dans une soumission parfaite vis-à-vis du père. Il disait d’ailleurs toujours « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre » (Jean 4v34).

 

4 À travers ton service on ne doit soit jamais te voir mais on doit voir Dieu à travers toi.

 A travers ton service les gens doivent sentir leur amour et leur admiration pour Dieu augmenter:
« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5, 16
Beaucoup ravissent la vedette à Dieu et se font idolâtrer. Quand on lit le livre de Nombres, on voit Dieu se mettre en colère contre Moise et Aaron parce qu’ils se sont attribués le miracle de Cadès devant le peuple d’Israel. Parce que Moise et son frère n’ont pas donné gloire à Dieu, celui-ci les a privés de la terre promise: « Moïse prit la verge qui était devant l’Éternel, comme l’Éternel le lui avait ordonné. Moïse et Aaron convoquèrent l’assemblée en face du rocher. Et Moïse leur dit: Ecoutez donc, rebelles! Est-ce de ce rocher que nous vous ferons sortir de l’eau? Puis Moïse leva la main et frappa deux fois le rocher avec sa verge. Il sortit de l’eau en abondance. L’assemblée but, et le bétail aussi. Alors l’Éternel dit à Moïse et à Aaron: Parce que vous n’avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne » Nombres 20, 9

 

L’attitude du serviteur de Dieu 

1 Servir Dieu avec la bonne attitude commence par trouver son couloir. Discerner le travail, les bonnes œuvres auxquelles il nous appelle

« Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » Ephésiens 2, 10

 

2 Un serviteur doit s’appuyer sur Dieu
On sert par la force de Dieu, en s’appuyant sur Dieu POUR LA SEULE GLOIRE DE DIEU

« Celui qui sert doit le faire avec la force que Dieu lui accorde, afin qu’en toutes choses la gloire soit rendue à Dieu, par Jésus-Christ » (1 Pierre 4v11)

3 Le serviteur s’efface totalement au point de parvenir comme Paul à ne faire aucun cas de sa vie

« J’ai servi le Seigneur en toute humilité, avec larmes et au milieu de beaucoup d’épreuves ; mais je ne fais pour moi aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course… avec joie et que j’achève la tâche que m’a confié le Seigneur » (Actes 20v24).
 
4 Le serviteur sert Dieu avec excellence et donne le meilleur de lui même 
C’est ce que nous précise la parole de Dieu dans Jérémie 48, 10: « Maudit soit celui qui fait avec négligence l’oeuvre de l’Eternel »
5 Le serviteur de Dieu doit absolument s’assurer de porter du fruit
Nous pouvons le voir dans cet extrait biblique de la parabole des talents: « Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents » Matthieu 25, 26
 
6 Le service doit se faire avec joie
C’est ce que nous indique le psaume 100, 2: « Servez l’Éternel, avec joie, Venez avec allégresse en sa présence! Sachez que l’Éternel est Dieu! C’est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons; Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage »

La rémunération du serviteur de Dieu 

 La parole de Dieu parle clairement d’une récompense pour tous ceux qui
servent Dieu: Apocalypse 22.12 : « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre » 
« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » Philippiens 3, 12
 Dans 2 Timothée 7, 4 on peut voir l’apôtre Paul s’exprimer ainsi:

« J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi »

Dans 1 Corinthiens 9, 24 il évoque une couronne pour ceux qui servent:

« Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure; je frappe, non pas comme battant l’air.… »

Dans 1 Pierre 5, 4 l’apôtre Pierre exhorte les anciens à servir Dieu dans l’intégrité et leur promet également cette couronne incorruptible:  « Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée: Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire » 

Nous pouvons donc constater qu’il existe bel et bien une récompense qui est attachée au service rendu à Dieu. Comme le précise l’apôtre Paul, en tant que serviteurs de Dieu, assurons nous de combattre le bon combat. Revérifions aujourd’hui nos motivations et notre service en lui-même et ajustons nous si nécessaire. Que le Seigneur vous bénisse!

 

*IMPORTANT

Pour changer complètement tes circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, si tu ne l’as encore jamais fait, adresse-toi à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

 

Si tu as déclaré ces paroles du fond de ton cœur, à l’instant même où tu as remis ta vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie dans ta vie.Tu as reçu sa vie éternelle. Tu es sauvé et entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais ta vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que tu peux désormais le solliciter pour toutes tes situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7

Retrouve-moi sur Facebook, clique ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :