Mourir à soi, la clé pour vivre sa vraie vie. (Brisement, renoncement à soi)

égo h

Mourir à soi-même est un processus inévitable et incontournable pour quiconque désire accéder au plan de Dieu et à ses promesses. Il s’agit de la voie ultime pour le chrétien qui souhaite vivre sa vraie vie et entrer dans le couloir de sa destinée.

Il s’agit de laisser son ego, sa pensée de côté pour laisser prévaloir celle de Dieu, afin que ce dernier puisse se servir de notre vie pour accomplir tout ce qu’il a prévu.

 

Trois exemples de morts qui précèdent la vie, l’ élévation

*L’humiliation et la mort de Jésus ont précédé sa gloire et son couronnement. La bible nous informe qu’après avoir enduré la souffrance et la mort, il a été souverainement élevé. Aujourd’hui il est assis à la droite de Dieu.

*Ce n’est que quand on laisse mourir une graine, qu’on lui offre la chance de pouvoir se multiplier et produire de nombreux fruits. Pour obtenir des pommes, il faut auparavant planter et laisser mourir le pépin de pomme.

*Fléchir devant Jésus, reconnaître qu’il est Seigneur et lui abandonner sa vie est une sorte de sacrifice, de mort personnelle qui mène à la vie et à la vie éternelle.

Abandonner son ego, ses principes, sa façon de voir la vie, de faire les choses pour se conformer à celle de Dieu. délaisser sa vision des choses, ses principes pour Dieu c’est se donner toutes les chances d’intégrer son plan et ses promesses de bonheur et de paix. Il s’agit d’un sacrifice, d’une sorte de mort qui conduit à la renaissance de celui qui l’endure. Mourir à soi est indispensable pour tous ceux qui souhaitent se donner une chance de vivre les plans de paix et de bonheur de Dieu.

 

 3 obstacles qui nous empêchent de mourir à nous même pour laisser vivre Jésus:

J’ai dénombré 3 obstacles majeurs qui empêchent aux gens de passer par le processus de la mort à soi :

1-L’ignorance : Beaucoup ignorent ce qu’est la vie abondante de Dieu. Ils ignorent la valeur de Dieu. Par exemple si vous présentez un billet de 500 euros et un bonbon à un enfant de 3 ans, le petit choisira le bonbon. Simplement parce que son niveau de connaissance ne lui permet pas de discerner la valeur du billet de 500 euros par rapport à celle du bonbon. parfois un peu comme des enfants, certains manquent de discernement. Ils restent accrochés à un homme, à une femme ou à une chose simplement parce qu’ils ne discernent pas la valeur de Dieu.

2-L’Incrédulité : Certains ne croient pas en cette promesse divine de vie abondante. ils ont besoin d’être assurés de la réalité de cette vie.

3-Les Liens spirituels: Les autres sont simplement liés par des choses ou des personnes qui les empêchent de se donner à Dieu. Ils ont besoin de délivrance.

Dans ces trois cas le discernement de la valeur de Dieu est la clé pour accepter de mourir.

 

Comment parvenir à expérimenter la mort à soi?

Pour parvenir à mourir à soi-même, le secret c’est de parvenir à discerner la valeur de Dieu. La délivrance dont vous avez besoin concerne le voile qui vous empêche de discerner la gloire de Dieu. Il s’agit de ce voile dont L’apôtre Paul parle dans le livre de 2 cor 4, 6 : «Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu »

Mais Dieu peut vous apporter cette délivrance car le 6 e verset de ce même passage de 2 cor 4 nous précise que :

« … Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la CONNAISSANCE de la gloire de Dieu sur la face de Christ »

Dieu veut se révéler à vous, faire briller cette lumière qui vous fera discerner sa gloire et sa valeur et pouvoir affirmer comme l’apôtre Paul  dans philippiens 3, 8 je cite que :« …Ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ » Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ »

Alors bien aimé si vous souhaitez expérimenter cette mort qui précède la vie ne demandez pas prioritairement à Dieu de vous aider à renoncer aux choses qui vous lient, mais priez le d’enlever le voile qui vous empêche de distinguer sa valeur. Demandez-lui de vous illuminer parce qu’une fois éclairé, vous cesserez d’être comme le bébé qui préfère le bonbon au billet de 500 euros. Vous ne serez plus semblable  à cet homme qui vit près d’une mine d’or, mais croupit malgré tout dans une extrême pauvreté.

Importunez Dieu pour discerner sa richesse car c’est la clé de votre vie spirituelle. C’est ce qui va vous permettre de pouvoir aisément sacrifier les autres choses, d’ expérimenter cette mort qui est nécessaire à ce que la vie abondante de Dieu coule en vous.

 

*Retrouvez moi sur facebook, cliquez ici

6 commentaires sur “Mourir à soi, la clé pour vivre sa vraie vie. (Brisement, renoncement à soi)”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :