L’homme pense ne pas avoir besoin de Dieu jusqu’au jour où il touche le fond

triste12

Le fait de souffrir n’est pas la pire des choses qui puisse arriver à un homme, mais ce qui est atroce c’est de souffrir sans Dieu. De la même façon, la mort n’est pas une tragédie, mais la tragédie c’est de mourir sans Dieu. Ne plus respirer ne signifie pas qu’on est mort, le vrai mort c’est celui qui vit séparé de Dieu. Parce que Dieu est notre source, notre vie. C’est pour cette raison qu’accepter Jésus est la plus belle décision qu’un homme puisse prendre. Partager la vie de Dieu est également le meilleur acte qu’un chrétien puisse poser  envers son prochain. Les personnes les plus misérables au monde sont celles qui vivent sans Dieu. Un enfant de Dieu doit donc laisser briller sa lumière partout et en tout temps, malgré les rejets, persécutions et autres difficultés.

 

Il y’a quelques années, j’avais un collègue que j’évangélisais. Il se montrait particulièrement moqueur et me disait « Josiane arrête ta propagande, Dieu n’existe pas, tu vis dans l’illusion… » Mais je ne me laissais pas démonter. Je n’arrêtais pas de lui parler de Jésus, surtout que je sentais qu’il avait un problème, qu’il n’était pas équilibré.

Dans l’entreprise, plus personne ne lui adressait la parole à cause de son comportement. Il avait fini par être licencié et je n’avais pas eu ses nouvelles pendant plusieurs mois.

Un soir en rentrant chez moi, j’avais reçu un message de ce collègue sur mon répondeur qui disait :

« Josiane je ne vais pas bien, ma copine m’a foutu dehors, on s’est séparé et là je suis retourné en province chez mes parents…est ce que tu peux me rappeler STP ? Tu es la seule personne qui peut m’aider… »

J’étais estomaquée car c’était le dernier message que je m’attendais à trouver sur ma messagerie. Intriguée je m’étais dépêchée de le rappeler. C’est alors qu’il m’avait tout expliqué dans le détail, à savoir qu’il était tombé dans une profonde dépression. Il m’avait aussi affirmé que désormais pour se rendre à son nouveau boulot il devait effectuer le long trajet entre Toulouse où vivaient ses parents et Paris. Je l’avais encouragé et orienté vers une église vivante de Toulouse. C’est alors qu’il m’avait informée que ses cousins l’avaient déjà invité plusieurs fois dans cette église, mais qu’il les avait rabroués. Il était désormais prêt et parce que je le lui avais demandé, il allait s’y rendre.

J’avais été ébahie d’apprendre que la famille de ce collègue avait essayé de l’évangéliser sans succès avant moi. Je lui avais parlé de Jésus avec persistance et Dieu avait utilisé ma persévérance pour faire tomber ses dernières défenses.

En repensant à cette histoire j’ai la conviction que les paroles que nous adressons aux gens sont des semences qui ne périssent jamais. Parfois Dieu nous utilise pour achever une œuvre d’évangélisation que d’autres ont entreprise avant nous.

Si vous êtes chrétien, lancez-vous, ouvrez votre bouche et laissez le Saint Esprit faire : «…Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant » 2 Timothée 4, 2

Ne vous souciez pas des critiques que vous pouvez recevoir, mais selon la recommandation de Dieu prêchez l’évangile en tout temps, en priant, malgré les persécutions. Parce que cette personne qui vous insulte à cause de votre foi aujourd’hui est la même qui demain viendra vous demander ce qu’il faut faire pour recevoir Jésus.

Plus votre interlocuteur rejette Dieu, plus il faut prier pour lui et l’exhorter. Et si comme mon ancien collègue cette personne finit par capituler, vous provoquerez une grande joie au ciel :

« De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance » Luc 15, 7

Si vous êtes chrétien, n’hésitez plus jamais à communiquer la vie de Christ autour de vous. Laissez-vous utiliser par  le Saint Esprit de Dieu. Permettez surtout aux autres de sortir de leur état morbide et d’expérimenter la vie, la vraie, celle qui dure jusque dans l’éternité.

*IMPORTANT:

Si vous n’avez pas encore fait la paix avec Dieu, pour changer complètement vos circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, adressez-vous à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifestes-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie dans votre vie. Vous avez reçu sa vie éternelle. Vous êtes sauvé et êtes entré dans un parcours inédit  avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé » Jean 15:7

Retrouvez moi sur Facebook en cliquant ici

Laisser un commentaire