Bonjour, je m’appelle Marie Albert, j’ai 23 ans. Ce témoignage raconte comment je suis devenue une passionnée de Dieu et le miracle que cela a engendré dans ma vie.

 
A 19 ans, je me suis retrouvée infectée au VIH. Trois ans plus tard, j’ai eu l’idée de quitter mon pays d’origine. J’ai à cet effet postulé pour une bourse d’étude à l’étranger.
Dans mon dossier j’avais choisi des universités selon mon profil et puisqu’il me fallait fournir un résultat d’examen du VIH, une amie s’est faite passer pour moi. J’ai donc pu obtenir un faux un résultat d’examen du VIH. Cependant, je me demandais comment j’allais faire à l’arrivée si je devais procéder aux examens de contrôle?
En moi demeurait cette inquiétude et ce qui suivra est une véritable manifestation de la miséricorde de Dieu.

J’ai été retenue pour la bourse et curieusement dans une université que je n’avais pas choisie et à mon arrivée fait exceptionnel, on ne m’a pas demandé cet examen.


Un mois plus tard,un ami que je venais de rencontrer m’a conduite dans une église évangélique que j’ai commencé à fréquenter par religiosité. 

Quelques mois plus tard, j’ai été convoquée à l’université: une personne qui connaissait mon secret avait décidé de me saboter. Contrainte donc de passer des analyses sous surveillance, j’étais désemparée,  je ne savais plus à quel saint me vouer. 

Une nuit, j’avais décidé de parler sérieusement à Dieu. Je lui avais ouvert mon cœur, je lui avais demandé pardon pour tous mes péchés autant que je m’en souvenais et je lui avais fait la promesse de le suivre désormais.

Inconsciemment j’avais fait la prière du salut et cette nuit je m’étais sentie tellement libérée que j’avais déclaré que j’étais guérie du VIH!

Dieu m’avait enfin localisée. Toutefois, j’étais allée faire des
analyses comme prévu et les résultats étaient indéfinis: Ni positifs, ni négatifs. Les médecins étaient eux même perplexes devant mon cas.  
Ce week end là, on m’informa que l’ église organisait des baptêmes le dimanche.  
Je m’étais faite enregistrer juste pour prouver au Seigneur à quel point j’étais sérieuse dans ma nouvelle marche chrétienne.

Un mois plus tard, les contre attaque du diable avaient débuté. Je me suis retrouvée hospitalisée pour un double diagnostic: pneumonie et tuberculose. J’étais attaquée dans tous les sens et la seule issue paraissait être que je retourne dans mon pays d’origine. 

Cependant, je n’étais plus seule, la Bonne main de Dieu était avec moi. J’ai d’abord découvert Vie TV et ensuite j’ai participé a la première session de l’Ecole des passionnés de Dieu. Pendant cette formation, j’ai appris qu’en effet ce que j’avais vécu s’appelle la nouvelle naissance. J’ai aussi appris à faire des prières d’autorité. Grâce à une prière justement qui était attachée au cours sur l’Echange Divin, j’ai été délivrée de la pneumonie puis de la tuberculose mais dans mon ignorance, l’ennemi m’avait déjouée. Ma guérison avait en effet été remise en question à cause du premier diagnostic mais au moins j’avais eu la possibilité de suivre le traitement en patient externe. 

Le suivi de la formation en avait pris forcement pris un coup mais après cette session, une fois à mi-chemin entre l’état de veille et de sommeil, j’ai entendu la voix de Dieu me dire : « SANCTIFICATION ». Un autre jour, après avoir longtemps prié en langues, j’ai reçu du Saint-Esprit  10 livres sur lesquels je devais méditer.
Je découvrais en moi au fur et à mesure  une soif plus en plus intense de la parole de Dieu.

 J’écrivais sur des post-it les versets qui me marquaient et je les collais ensuite sur le mur. Je me suis de nouveau inscrite a l’Ecole des Passionnés de Dieu et je le précise GRATUITEMENT. Cette fois-là j’étais une élève très assidue poussée par cette forte soif de connaître Jésus-Christ.

En refaisant le cours sur l’Echange Divin, j’avais découvert la vidéo d’un homme de Dieu dans laquelle il expliquait pourquoi la maladie est « hors la loi » dans la vie d’un chrétien né de nouveau. La même nuit, j’avais fait un rêve dans lequel cet homme de Dieu m’avait fait sortir d’une pièce étrange et alors que nous marchions dans le couloir, il m’avait dit: « Tu vois, ce n’était pas aussi compliqué que ça ».

Par la suite j’avais refais deux autres songes concernant une église dont l’homme de Dieu du premier songe est pasteur. En cherchant sur Internet,  j’avais appris que l’église avait organisé un jeûne de 21 jours. J’étais allée voir sur YouTube et c’est ainsi que j’avais découvert la série de prières de combat sur des sujets variés.

Apres avoir suivi les 2 premiers épisodes de la série, j’ai reçu du Saint Esprit qu’il y’avait un autel qui parlait contre moi. C’était d’autant plus vérifiable que dans ma famille le virus du VIH n’est pas nouveau.

J’étais déterminée à ne pas subir cette malédiction. J’étais désormais consciente aussi bien de mon identité en Christ que du prix payé à la croix par Jésus

 A la fin de la seconde session de l’Ecole des passionnés de Dieu, je suis devenue une véritable passionnée de Dieu. J’avais une soif intense de la parole de Dieu, les problèmes de Dieu sont devenus les miens. Je ressentais sur mes épaules la persécution des chrétiens, le fardeau des âmes perdues, des personnes en détresse. Je ne faisais plus réellement cas de ma propre vie; d’ailleurs je trouvais mon problème si petit devant Dieu. 

J’avais entre autres pris l’habitude de jeûner un jour par semaine. Un de ces jours donc, conduite par l’Esprit de Dieu, je m’amusais à lire les versets que j’avais collé sur le mur. Et là j’étais tombée sur Colossiens 2:14 écrit dans une version personnalisée « Dieu a déchiré l’acte dont les ordonnances me condamnaient et qui subsistait contre moi et il l’a cloué à la croix de Jésus ». Ce jour j’avais compris la signification du mot « Rhema » 

Je ressentais que j’avais en moi un esprit impur. J’avais des fatigues subites après avoir prié en langues pendant un bon bout de temps ou après avoir pris la Sainte Cène. A la fin de la série de prières des 21 jours, je faisais des songes terrifiants. Des événements liés à mon passé depuis l’âge de huit ans ne cessaient de défiler dans mon esprit. J’avais l’impression que j’allais perdre la tête.

N’en pouvant plus j’avais fait appel à mon église. A peine avions nous commencé à prier, que le mauvais esprit s’était révélé. J’avais confessé et demandé pardon à Dieu et par la suite, l’esprit qui m’agitait avait affirmé s’appeler « VIH ». Pendant la délivrance, j’avais l’impression qu’il y’avait une guerre dans mon corps. A un moment je m’étais sentie soulevée et projetée sur le sol et j’avais reçu un verset biblique « La prière de la foi sauvera la malade, et le Seigneur le relèvera, et s’il a commis des péchés , il lui sera pardonné ». Jacques 5: 15.

Une dizaine de jours plus tard, je suis allée faire un examen d’analyse du VIH et les résultats étaient encore indéfinis. Pourtant dans la nuit j’avais fait un songe dans lequel j’avais reçu un résultat négatif par e-mail chez moi et je n’arrêtais pas de jubiler. Néanmoins le laboratoire nous avait fait comprendre que les analyses étaient encore en cours et qu’il se prononcerait avec exactitude sur le résultat la semaine suivante.

Une semaine plus tard, ma responsable à l’église me fit part de l’arrivée de deux évangélistes. Je devais les rencontrer pour une imposition des mains et pour cela j’avais décidé de prendre un temps de jeûne avant la rencontre. 
Le jour dit, j’ai passé toute la journée à adorer et louer Dieu. Le simple fait de m’imaginer que j’étais à un doigt de ma guérison était suffisant pour me plonger dans un bain d’actions de grâces.
J’avais loué le Seigneur jusqu’aux environs de 15 h 30 et le culte était prévu pour 18 h.

Ayant encore un peu de temps, j’avais décidé de lire un peu ma bible, puis  vers 16 h 30, je m’étais levée afin de de m’apprêter, en mettant mon téléphone en marche (Internet). J’avais alors réalisé que j’avais reçu un e-mail ainsi qu’un message venant du laboratoire.
Mes résultats définitifs étaient disponibles et ils étaient NÉGATIFS.

La scène s’était déroulée exactement comme je l’avais vue en songe des jours avant. La volonté de Dieu avait été que je fasse mes analyses dans un laboratoire où on précise les heures d’analyse et de déclaration des résultats. Dans mon cas, l’analyse de mon sang avait été refaite ce même jour à 16 h 19, l’heure où j’étais en train de louer Dieu et les résultats avaient été disponibles à 16 h 24.


Il se cache une force et une  puissance dans la louange et l’adoration faites d’un cœur sincère et  reconnaissant!


Dieu m’avait déjà guérie par le sacrifice de Jésus-Christ à la croix, cette guérison était sur le point de se manifester mais dans Son immense bonté il voulait me donner des clés qui allaient non seulement me délivrer du VIH mais de tout autre blocage dans ma vie: la sanctification,  la méditation de la bible, la soif de Dieu, la foi, la prière persévérante, l’importance d’une église, le désintéressement vis-à-vis de Dieu, et surtout l’action de grâce.

Par la suite, j’avais arrêté le traitement de la tuberculose. Bien que j’avais refais la fluorographie numérique, on m’avait fait comprendre qu’il n y’avait pas de cicatrice ni de tuberculose ni de pneumonie visible sur la radio.  

Par la grâce de Dieu, j’ai également pu reprendre les cours et l’Université m’a proposé de passer tous les examens du premier et du second semestre pour ne pas perdre l’année scolaire. Tout le monde était surpris qu’un tel privilège me soit accordé. Le Seigneur s’est encore glorifié puisque en moins de deux mois, j’ai passé avec félicité mes examens académiques.

En définitif avec Jésus-Christ, j’ai gagné de tous les côtés!

Aujourd’hui je suis totalement transformée, je rayonne de joie. Parfois les gens dans la rue admirent ma joie et me demandent ce qui peut me rendre aussi heureuse et j’en  profite pour leur parler de Jésus-Christ , mon Seigneur, mon Sauveur, mon Jésus.

Marie Albert

Que toute la gloire de revienne au Seigneur Jésus seul! 

Donne toi aussi au Seigneur l’opportunité de te faire passer à une autre dimension afin de pouvoir toi aussi partager ton témoignage. Inscris-toi à la prochaine session de la formation des passionnés de Dieu, clique ici.

Retrouve encore plus de témoignages sur la page des témoignages du site 

Tu peux aussi envoyer ce témoignage à un proche, un parent, une connaissance… qui en a besoin. Tu auras contribué à la libération d’une âme!

*IMPORTANT:

Pour changer complètement tes circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, si tu ne l’as encore jamais fait, adresse-toi à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si tu as déclaré ces paroles du fond de ton cœur, à l’instant même où tu as remis remis ta vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie pour ta destinée. Tu as reçu sa vie éternelle. Tu es sauvé et est entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais ta vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que tu peux désormais le solliciter pour toutes tes situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7


19 pensées sur “Jésus m’a guérie du VIH, de la pneumonie et de la tuberculose! Témoignage de Marie, une passionnée de Dieu”

  1. Bonjour je pourrais avoir votre WhatsApp ??? En inbox mon nom Facebook est Beverly Antonio…j’attends votre message besoin de me confier

  2. Gloire a notre Dieu vivant .merci pour le temoignage ma soeur moi je crous aussi que Dieu feras aussi dans notre vie cest emouvant ce temoignage

  3. Je suis vraiment touché pour cette témoignage de ma soeur qui va été guéri de la maladie de VIH ,le témoignage ma vraiment réconforter encore je dis merci a Dieu pou
    00242065034429 la deuxième numéro sais pour watsapp 00242040259483 vous pouvez m’écrire sur watsapp merci pour cette rencontre

  4. Gloire à Dieu !!! Mais j’arrive pas à croire qu’on puisse te demander un examen du VIH pour l’obtention d’une bourse d’étude ?

  5. Merci mon Dieu pour la vie de ta fille que tu as renouvelée. Ton histoire m’a ému. Que Dieu change mon histoire comme il a fait pour toi.

  6. Gloire à Dieu ce témoignage m’interpelle mais seulement je ressens un voix qui me dit abandonné tout mm le travail c’est impur. Enfet je travaille dans une société de jeux de hasard et ce n’est que à celà que je parviens à couvrir les obligations jai des enfants et bcp de Lourdes responsabilité

    1. Dieu est juste et bon si tu veux vraiment le suivre apprend a lui faire confiance tu ne sera pas déçu prie sérieusement demande lui de s’orienter vers un travail plus noble a ses yeux persiste et ne laisse pas le Diable te distraire car Dieu veut que tu prospère a tout égard comme prospère l’État de ton âme et sa bénédiction n’est suivi d’aucun chagrin ceux qui lui font confiance même pendant les moment difficile trouvent lui la solution alors ne baisse pas les bras cherche le Seigneur Jésus demande lui jusqu’à ce qu’il te reponde et moi je crois qu’il le fera !Dieu te garde

    1. Bonsoir,
      Oui la formation se déroule uniquement à distance. Le lien figure en bas de l’article.
      Bénédictions.

    1. Gloire a Dieu pour le grand témoignage Dieu est le Dieu du surnaturel divin. Mais une question c’est quelle institution qui demande des résultats de test de VIH pour une bourse? C’est la première fois j’attends , suis universitaire jamais on ne demande les examens médicaux pour une éventuelle candidature à une bourse d’étude

Répondre à Zobe yedama Murielle laure Annuler la réponse.