Je sers Dieu avec onction, mais je mens, je vole, je viole… Pourquoi et quelle solution?

 

 

 

 

 

 

 

J’ai découvert qu’on peut enseigner la parole avec excellence et toucher les gens mais être rempli de jalousie, de mensonge, d’orgueil. On peut se retrouver à combattre les frères et tout faire pour étouffer leurs dons et talents dans le but d’être la seule personne à « briller ».
J’ai découvert qu’on peut délivrer, guérir au nom de Jésus mais être rempli d’impudicité, de colère et violer nos filles spirituelles après les avoir guéries et conduites à la lumière de Christ.
J’ai découvert qu’on peut manifester beaucoup d’onction sans avoir le caractère de Christ. Mais pourquoi cet état des fait et comment le prévenir et y remédier?

 

Soigne ton cœur au moins autant que ton don et ton onction

 

La principale cause de l’onction sans caractère est que la plupart des chrétiens investissent beaucoup quand il s’agit de développer leurs dons et talents. Ils prient et jeûnent, se sacrifient et travaillent d’arrache-pied pour devenir de grands enseignants, délivreurs, prophètes, etc. Mais ils ne font pas grand chose pour obtenir un cœur pur, manifester le fruit de l’esprit, le caractère de Christ. Il finissent donc par devenir de grands serviteurs de Dieu riches en onction, mais pauvres en caractère. Ils finissent par devenir des serviteurs de Dieu qui construisent d’une main et détruisent de l’autre.

La consigne de notre Seigneur est pourtant de veiller prioritairement à l’état de notre cœur: « Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie ». Proverbes 4, 23

 

Si Dieu permet qu’il y’ait d’excellents chantres, intercesseurs, prophètes, enseignants… c’est pour que au travers de ces ministères, sa gloire soit manifestée et que son Royaume avance. Ce n’est pas pour notre propre succès ou célébrité. Ignorer ce but ou se tromper de but est ce qui pousse les chrétiens serviteurs à beaucoup d’erreurs, de compromis, de scandales.

 

Privilégier ton titre, ton talent, ta notoriété etc. par rapport au désir véritable de Dieu va te rendre idolâtre. Tu vas te retrouver dans une situation où tu auras tellement envie de maintenir ce poste, ce succès… que cela va te pousser au compromis. A chaque fois que tu verras un frère qui chante, prophétise, enseigne, délivre… aussi bien ou mieux que toi, tu te sentiras mal à l’aise. Tu seras attaqué par un esprit de jalousie, d’insécurité, tu auras envie de le détruire.
Accorder plus d’importance qu’il ne faut à ton poste, va te rendre capable de tuer ton frère pour maintenir ton titre, ta position auprès de ton pasteur. Élever ton talent, ton succès au dessus de tout va te pousser à la compromission.

 

Dieu attend de nous que nous puissions le servir avec désintéressement et dans la sainteté. Souvenons nous de l’avertissement qu’il nous donne en Matthieu: « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ». Matthieu 7, 21

 

A quoi bon exceller en toutes sortes de dons de grâces et de talents pour finir par être méconnu et rejeté par notre Seigneur?

 

Comment éviter d’être un serviteur oint, utilisé par le Seigneur mais méchant (Voleur, manipulateur, violeur…)

C’est simple: L’énergie que tu mets pour devenir un excellent intercesseur, prédicateur, chantre, évangéliste, prophète, coach, docteur etc. Divise cette énergie en deux et utilise une moitié pour améliorer ton caractère et devenir un excellent disciple. Sers-toi de l’autre moitié pour développer ton don. Si toutes tes prières et efforts personnels ne visent qu’à renforcer ton don et ton talent et que tu négliges ton cœur, tu auras un défaut de caractère.

Tu seras un excellent serviteur qui va d’un côté rendre service à ses brebis par son talent et qui d’un autre côté va leur infliger des sévices. Tu construiras d’une main et tu détruiras de l’autre. Tu vas les violer, les voler, leur donner un mauvais exemple. Tu seras de ceux dont Jésus a dit: « Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas ». Matthieu 23, 2
Le pire c’est que ce défaut de caractère finira par te rattraper à l’apogée de ton succès.
Supplie Dieu aujourd’hui de tout réinitialiser toute en toi et de te transmettre son cœur, sa nature, ses visions

 

On n’a pas besoin de titre, de position, d’argent, de notoriété… pour être heureux et accompli . On a juste besoin de sa présence, son cœur, sa ressemblance, son obéissance. Soyons donc oints mais soyons aussi de véritables disciples à l’image et à la ressemblance de Jésus.

2 commentaires sur “Je sers Dieu avec onction, mais je mens, je vole, je viole… Pourquoi et quelle solution?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :