Être célibataire et spirituellement oisif, un vrai péché qui empêche la grâce de Dieu


Si vous êtes célibataire chrétien, Dieu a une vision pour vous. La vie et le temps que Dieu vous donne sont des ressources que le Seigneur attend que vous gériez selon l’inspiration du Saint Esprit. Beaucoup de célibataires sont bloqués parce qu’ils ne se sont jamais suffisamment rapprochés de Dieu pour être guidés sur le chemin de leur destinée. La rencontre avec le futur partenaire est souvent liée à la révélation de l’appel. C’est le premier but du mariage divin. Mais pour recevoir cette révélation il faut être proche de Dieu. Le temps de vie d’un célibataire doit servir à chercher Dieu. Si vous êtes célibataire et que vous lisez ces lignes, sachez que Dieu a beaucoup misé sur vous.

Mercredi dernier j’ai eu une grosse pression de prendre un temps devant Dieu. Je sentais vraiment que le Seigneur voulait que je fasse une trêve dans mes activités pour passer du temps dans Sa présence.
J’ai donc annulé tout ce que j’ai prévu ce matin-là et j’ai décidé de bloquer ma matinée pour me rendre disponible devant le Seigneur.
Mais le jour dit, très tôt le matin mes enfants m’ont sollicité pour un imprévu urgent concernant la rentrée scolaire. Je me suis donc trouvée obligée de modifier mon programme. Quand j’ai fini avec mes enfants c’était au tour de mon mari de me faire une demande tout aussi pressante et imprévue !
Pour couper court J’ai quand même eu mon temps de prière mais je l’ai commencé beaucoup plus tardivement que ce qui était prévu. De plus il a été écourté.


Je ne vous cache pas que j’étais frustrée et l’unique raison pour laquelle je ne me suis pas plainte c’est que j’ai promis au Seigneur de ne plus jamais le faire. J’ai choisi de regarder au côté positif et de me dire que c’est une grâce d’avoir des enfants et un mari à gérer même si cela prend du temps et de l’énergie. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher de penser que les célibataires devraient vraiment profiter de leur temps libre ainsi que de leur indépendance.

En effet, quand on est célibataire, surtout sans enfant, on ne mesure pas toujours la grâce et l’opportunité que ce statut offre

Je me suis même surprise à penser que je n’avais pas suffisamment profité de mon célibat ni vraiment investi dans ma relation avec Dieu pendant cette période de ma vie.

C’est après cet épisode que j’ai eu une sorte de longue réflexion sur la situation des célibataires. Je pense que c’est le Saint-Esprit qui a commencé à m’enseigner et c’est ce qui a finalement a donné lieu à cet article.
Je voudrais donc vous dire à vous qui êtes célibataire qui lisez ces lignes que Dieu veut que vous soyez productif. Il attend que vous valorisiez ce temps de célibat. Ceci me rappelle un message que le Seigneur m’a donné il y’a quelques mois pour les célibataires. Je l’avais partagé dans un audio en direct dans le groupe Facebook des célibataires passionnés de Dieu. Je suis encore plus convaincue de ce que le message correspond à un réel soupir du Seigneur.

Le Seigneur y indiquait l’importance à Ses yeux que tout célibataire se préoccupe de son appel. Il m’avait fait comprendre qu’un célibataire doit utiliser son temps libre pour chercher Dieu profondément. La période de célibat est donc un moment propice pour chercher Dieu. La bible nous l’affirme d’ailleurs dans 1 Corinthiens 7, 32

Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur ; et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme.

Être marié avec des enfants c’est un travail à plein-temps duquel aucun des époux ne peut se soustraire. C’est un travail que vous ne pouvez pas déléguer à qui que ce soit.

Vous ne pouvez pas confier vos devoirs vis-à-vis de votre mari à une autre femme et vice versa pour un frère. Vous ne pouvez pas non plus confier l’éducation de vos enfants à une tierce personne. Vous pouvez tout au plus les faire garder de temps en temps par une Baby Sitter. En revanche, pour ce qui est du suivi émotionnel, de leur santé, leurs soins médicaux, leur éducation, du fait de les conduire sur les voies du Seigneur… vous devez le faire vous même et cela prend énormément de temps et d’énergie!


Dès que vous vous mariez, vous cessez d’être libre, de faire ce que vous voulez comme vous le voulez. D’ailleurs ceci est à l’origine de certains divorces.

Cela est valable pour tout ce qui concerne la relation avec Dieu et pour les autres choses.

Je me rappelle par exemple que j’avais attendu d’être mariée et même enceinte de mon 3ème enfant avant de commencer mes cours de conduite et savez-vous quoi ? J’avais mis 5 ans pour l’obtenir.

Aussitôt que mon moniteur s’était rendu compte que j’étais enceinte il m’avait obligée à suspendre mes cours de conduite. D’après ses dires il n’avait pas le droit de faire conduire une femme à ce stade de la grossesse ! Conséquence : j’avais dû arrêter les cours en attendant de pouvoir accoucher. Et quand j’ai accouché c’était encore plus compliqué de retourner à l’auto-école; je devais auparavant résoudre le problème de la garde de mon bébé.

J’avais finalement repris les cours près d’une année plus tard. J’avais perdu tous mes réflexes de conduite appris lors des premières séances. Il me fallait tout reprendre au début !
Le pire c’est que la concentration n’y était pas forcément. Je laissais parfois mes enfants tous seuls à la maison devant la télévision pour me rendre à l’auto-école. Conséquence: j’étais stressée pendant les cours et j’avais beaucoup de mal à absorber les leçons de code. Mon corps était à auto-école mais ma tête était chez moi.

J’étais vraiment frustrée de ne pas savoir conduire parce que cela correspondait à un réel besoin. Mon mari était souvent en voyage et c’était très compliqué pour moi de me déplacer avec les enfants. Ce n’est que 4 ans plus tard après plusieurs autres pauses et un échec que j’avais pu enfin obtenir ce permis de conduire. Je peux vous assurer que pendant toutes ces années, je n’ai jamais autant regretté de n’avoir pas passé mon permis quand j’étais plus jeune et insouciante !


La liberté que vous avez d’engager certains projets, de procéder à des apprentissages n’est pas la même quand vous êtes célibataire que quand vous êtes marié


C’est pour vous dire à vous qui êtes célibataire et qui avez tout bloqué ou
suspendu dans votre vie parce que vous attendez de d’abord rencontrer l’homme ou la femme de votre vie que Dieu n’est pas d’accord avec vous ! Vous commettez une grosse erreur et c’est le meilleur moyen de vous priver de la grâce de Dieu. Vous êtes dans une situation où Dieu vous attend et pendant ce temps vous espérez qu’il agira en votre faveur.

Le célibat est donc une période très favorable pour pouvoir vaquer à des choses que vous ne pourrez pas aisément réaliser une fois que vous serez marié. C’est surtout un moment propice pour investir dans sa relation avec Dieu comme nous l’avons vu plus haut.

En réalité un célibataire passionné de Dieu, qui a une vraie relation avec Dieu doit recevoir toutes ces choses de Lui.


Pendant que vous êtes célibataire, cherchez la face de Dieu, prenez du temps dans la prière, nourrissez-vous spirituellement, servez Dieu dans votre église locale en attendant que Dieu vous révèle précisément votre couloir.

Utilisez et valorisez vos dons et talents. Pratiquez les activités qui vous passionnent. C’est une liberté que vous n’aurez pas forcément une fois marié.

Je connais une sœur qui a un ministère public et qui a divorcé parce que son mari n’était pas d’accord qu’elle continue d’exercer son ministère. Il estimait que du fait que son activité l’occupait sans vraiment lui permettre d’avoir des revenus conséquents, cela remettait en question l’équilibre financier du couple.

J’en profite pour bénir le Seigneur qui dispose le cœur de mon mari. En effet si je peux m’adresser à vous ce matin et exercer librement mon appel sur les réseaux sociaux c’est parce qu’il ne me crée pas d’obstacles même si parfois il trouve que j’en fais trop.

Personnellement, il arrive souvent que mon époux me suggère de l’accompagner au mariage d’un bien aimé par exemple ou pour rendre ministère aux gens etc. et je décline ses propositions faute de temps. Mais certaines fois, je me force à les accepter parce que je ne peux pas lui dire « non » tout le temps.

Je prie constamment le Seigneur de le convaincre de ne m’embarquer que dans des programmes utiles et surtout inspirés par le Saint-Esprit.

Je voudrais vous aider aujourd’hui à réaliser que le mariage a son lot de contraintes dont sont épargnés les célibataires. Dieu a une vision en ce qui concerne la façon dont vous pouvez utiliser votre temps de vie pendant votre période de célibat. Ses regards sont braqués sur vous. Il attend beaucoup de vous.

Il vous appartient donc de chercher Sa face pour découvrir les choses qui vont vous permettre de facilement connecter avec l’homme ou la femme de votre destinée. Plus vite vous vous mettrez à l’œuvre, mieux ce sera !

*IMPORTANT:

Pour changer complètement vos circonstances et accéder à la vraie vie, celle qui n’a pas de fin, si vous ne l’avez encore jamais fait, adressez-vous à Dieu en ces termes:

« Je crois Dieu que tu m’aimes et que tu es venu en chair sous la forme de Jésus Christ pour que je puisse changer de vie, entrer en relation avec toi et vivre la vraie vie, la vie éternelle.

Je n’en suis pas digne, mais dis seulement une parole et je serai acquitté(e)

Seigneur Jésus, je veux changer de vie, manifeste-toi, viens dans mon cœur, je te reçois maintenant comme mon maître et mon libérateur».

Si vous avez déclaré ces paroles du fond de votre cœur, à l’instant même où vous avez remis votre vie au Seigneur Jésus, la vérité de la parole de Dieu s’est accomplie pour votre destinée. Vous avez reçu Sa vie éternelle. Vous êtes sauvé et êtes entré dans un parcours inédit avec Dieu qui ne cessera jamais, mais transformera à jamais votre vie, comme cela a été le cas pour moi.

C’est avec assurance que vous pouvez désormais le solliciter pour toutes vos situations car il dit dans sa parole que: « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé ». Jean 15:7

12 commentaires sur “Être célibataire et spirituellement oisif, un vrai péché qui empêche la grâce de Dieu”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :